Descriptif Parcours à visée professionnelle BTP

LE PARCOURS LINGUISTIQUE A VISEE PROFESSIONNELLE BTP

 

Accéder au BTP peinture et carrelage 

 

Le parcours linguistique à visée professionnelle s'adresse à des personnes non qualifiées, non, peu ou pas assez scolarisées qui ne connaissent pas le monde du travail. Ils n'ont pas le niveau pour accéder à des stages professionnels du BTP, ni même à des stages préparatoires préprofessionnels, parfois même pas à des stages linguistiques. Les institutions de l'emploi ne peuvent les placer dans aucun organisme de formation ni dans aucun emploi à cause de leur trop bas niveau.

 

Le parcours linguistique à visée professionnelle E.T.M. est un tremplin adapté pour atteindre le premier maillon d’un cursus de formation professionnelle et l’emploi pour ceux qui ont l'accès au BTP comme objectif professionnel.

 

La langue française orale et écrite est enseignée mais aussi des matières extralinguistiques indispensable pour réussir les tests d'entrée en formation professionnelle ou préprofessionnelle : connaissances de base (calcul, logique), connaissances préprofessionnelles (projet professionnel, évaluation, CV, informatique, vocabulaire technique, modes de vie et comportement face à l'emploi), ateliers pratiques manuels (Arts Plastique, musique, dessin industriel, vitesse, mémorisation...), en accentuant l'enseignement des connaissances cognitives.

 

Les besoins les plus importants pour les personnes sans expérience ni qualification professionnelle sont les acquis cognitifs, en connaissances de base et en aptitudes préprofessionnelles.

 

Le volume horaire est de 800h à raison de 20h par semaine avec un contenu linguistique, de formation de base (calcul, acquis cognitifs, logiques) et professionnel avec des modules théoriques (élaboration du projet professionnel et valorisation des compétences et aptitudes, approche théorique de la peinture, du carrelage et d’autres métiers, mode de vie pour l'emploi, apprentissage numérique) et des modules pratiques préprofessionnels (prétechnique et dessin technique, de la pratique des Arts plastiques à la pratique professionnelle, initiation musicale).

 

Avec un peu de recul, il apparaît que les personnes sans expérience ni qualification professionnelle ont avant tout besoin de connaisances de bases, d'acquis cognitifs et d'aptitudes préprofessionnelles. Les relais sont en effet très peu nombreux qui acceptent les candidats de ce niveau et qui reconnaissent la valeur personnelle d'une personne à ses aptitudes professionnelles et non seulement à son niveau liguistique élevé. La rédaction d'un CV d'aptitudes paraît essentielle.

 

Des résultats sont obtenus en emploi. Un nombre important de participant a pris conscience des conditions d'accès à l'emploi en France, souvent très différentes des conditions au pays. A l'arrivée en France, beaucoup ont tendance à reproduire ce qu'ils faisaient au pays : trouver un travail dans la famille ou via des amis. En France, ils doivent passer par la Mission Locale ou le Pôle Emploi, rédiger un CV, trouver un travail déclaré. Il faut surmonter la barrière de la langue et de l'écrit comme de l'oral.

 

Nombreux sont ceux qui accèdent à une formation, préprofessionnelle surtout, sinon linguistique, ainsi que ceux qui améliorent leurs connaissances de base et leurs aptitudes préprofessionnelles. L'acquisition de ces aptitudes peut donner un plus sur le CV lorsque manque l'expérience professionnelle. Plusieurs participants qui ont d'énormes difficultés à apprendre le français, le calcul et toutes les connaissances théoriques et abstraites ont révélé des qualités préprofessionnelles bien meilleures que certains autres capables de maîtriser ces connaissances dans le cadre du Parcours BTP ETM. Ils ont pu accéder à un emploi, un chantier d'insertion, alors qu'ils était exclus de tout emploi et de toute formation du simple fait d'un niveau de langue inférieur aux prérequis exigés.

 

 

Téléchargez le descriptif pdf du parcours BTP ETM en cliquant sur le lien ci-dessous : /../../../../uploaded/plvp-btp-17.pdf