Agir pour les exclus de l'emploi non ou peu scolarisés

Les actions ETM s’adressent par priorité aux personnes exclues de l'emploi non ou peu scolarisées en difficulté d’insertion sociale ou professionnelle.

 

ETM œuvre en permanence en liaison avec les partenaires locaux institutionnels et associatifs compétents pour des publics prioritaires.
 

Plusieurs actions leur sont spécialement destinées : action linguistique pour réussir un projet d’insertion, accueil avec information et orientation vers des partenaires locaux d’activités relais, suivi de projets d’insertion, évaluation, écoute psychologique, socialisation…

 

Apprendre le français pour travailler

 

Les actions linguistiques ou à visée professionnelle E.T.M. ont un objectif très précis : conduire à l’emploi les personnes en difficulté.


La préqualification des jeunes
 

Beaucoup de jeunes de 18 à 25 ans n’ont pas accès à l’emploi par manque de connaissances de base (français oral et écrit, calcul, logique, prétechnique), de formation, de qualification et d’expérience professionnelle.
 

Le parcours linguistique à visée professionnelle de préqualification E.T.M. accueille des jeunes qui cumulent tous ces déficits et sont en conséquence rejetés de tous les organismes de formation professionnelle et de tous les emplois par leur trop bas niveau. C’est le premier pas vers un cursus de formation qualifiante qui les mènera vers l’emploi.

 

Le parcours vers l'emploi BTP

 

Le parcours linguistique à visée professionnelle vers l'emploi de peintre ou carreleur du bâtiment offre à ce public jeune mais aussi plus âgé exclu du monde du travail les compétences-clés et les aptitudes préprofessionnelles, y compris manuelles, indispensables pour accéder à un emploi dans le secteur du bâtiment .


L’autonomie financière des femmes


Les ateliers sociolinguistiques permettent à des femmes de plus de 25 ans d’accéder au monde du travail. Victimes d’isolement personnel, familial ou socioculturel, elles découvrent des lieux de communication orale et écrite en français, utilisent les ressources de leur quartier et se rapprochent du monde du travail.
 

Des services multiples pour l’emploi
 

Chacune de ces actions propose une pédagogie multiforme afin de mieux appréhender la globalité et la variété des difficultés rencontrées par les personnes bénéficiaires.


Ce qui caractérise en effet ce public, c’est le cumul des obstacles à l’accès à l’emploi : la précarité, le logement ou même l’hébergement, le besoin urgent de secours, le manque de connaissances de base, d’aptitudes professionnelles, d’autonomie, l’isolement et l’absence de communication en langue française.


E.T.M. intervient dans le cadre du suivi ordinaire de ces personnes par les institutions de l’emploi : Missions Locales pour l’emploi, Pôles Emploi... Ces organismes peuvent dès lors placer en formation ou en emploi des personnes qui étaient rejetées du monde du travail au départ. 


Les actions E.T.M. sont un tremplin vers l’emploi pour les exclus économiques. Les jeunes, en particulier, échappent ainsi à la rue.

 

Plusieurs jeunes sont en difficulté et sont contraints d'appeler le 115 chaque jour pour avoir un toit pour dormir. D'autres vivent dans des familles en situation de précarité et ces jeunes en subissent les conséquences. Pour beaucoup d'entre eux, réussir à accéder à une formation puis à un emploi leur permettra de sortir de la précarité et de pouvoir mener une vie normale.